Translate

jeudi 11 mars 2010

Editorial de Monsieur n°81

BORN IN USA
Peu de pays ont encore un style vestimentaire original, en Europe en tout cas. Il y a bien sûr les Autrichiens du Tyrol, mais cela confine au folklore et l’élégance italienne s’est bien assagie… En revanche, les Américains sont fermement ancrés dans leur style et leurs grandes marques savent le faire évoluer avec subtilité sans le trahir. Brooks Brothers, Gant, Tommy Hilfiger, Arrow,
Timberland, Calvin Klein, sans parler des géants du jean, Levi’s, Wrangler. Toutes sont devenues des marques mondiales en exportant leur vision de l’homme. Une seule a cependant poussé cette démarche jusqu’à en faire un univers complet. Un univers aussi vaste et complexe que l’Amérique elle-même avec son brassage de cultures unique, ses icônes aussi différentes que Buffalo Bill, Capone, Gatsby, les surfers californiens, les joueurs de baseball, les acteurs mondialement connus d’Humphrey Bogart à Harrison Ford. Une seule a su puiser dans toutes ses cultures, néo-européennes, britanniques, indiennes… western. Cette maison, n’est pas la plus ancienne, elle a juste un peu plus de 40 ans d’existence, mais elle est la plus grande. Elle a été créée par un jeune homme sans fortune qui depuis l’origine incarne l’Amérique avec un grand A. Une Amérique rêvée et qui aime se voir ainsi. Cet homme, c’est Ralph Lauren. Dans le monde de la mode au moins, c’est Monsieur Amérique.

François-Jean Daehn
copyright © Monsieur

-


Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails