Translate

dimanche 12 août 2012

Tailleurs pour hommes

Une vidéo sur la grande mesure chez le célèbre Francesco Smalto réalisé par France 24.
La vidéo est également visible ici : http://www.france24.com/fr/20120621-mediatv-Tailleurs-pour-hommes


Il fut un temps où, pour déniaiser leurs fils, les pères se faisaient un devoir de les emmener en maison close, mais surtout, et c’est ce dernier point qui nous intéresse, chez leur tailleur. Deux visites distinctes qui marquaient durablement leur entrée dans l’âge adulte. Mais les choses ont changé depuis l’avènement d’internet et des boutiques de jeans. En revanche, ce qui n’a pas été perdu, c’est l’amour du costume bien fait, de la coupe sophistiquée, de la Grande Mesure, l’équivalent pour les hommes, de la Haute Couture pour les femmes. Nous sommes dans le triangle d’or parisien, chez Smalto. Cet homme, c’est le maître des lieux, le maître tailleur. Il s’appelle Daniel Dagah. Il a commencé à 14 ans. C’est un homme discret, qui ne se livre pas facilement.

Et Francesco Smalto de prendre sous son aile le jeune apprenti. Il le forme, lui révèle la passion du métier. Et c’est vraisemblablement la raison pour laquelle la maison, qui fête cette année ses 50 ans est aujourd’hui labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant. Une distinction délivrée par le Ministère de l’Industrie qui récompense les savoir-faire artisanaux et les industries d’excellence. Regardons de plus près en quoi consiste … cette perfection.

Pour vous l’offrir, il faut être riche, très riche … Vous comprendrez pourquoi … Le premier rendez-vous avec Daniel Dagah, c’est la prise de mesures. Les mesures, il y en a plus d’une trentaine, pour gommer les défauts et mettre en avant les qualités.

Le travail peut alors commencer dans les ateliers. Le patronage est adapté à la morphologie du client. Chaque pièce est unique. Un costume nécessite environ 7 mètres de tissu dont le prix varie entre 500 et 300 000 € … le mètre. Préparation de la bûche, entoilage, doublures, poches, boutons … une veste, c’est plus d’une soixantaine de pièces assemblées à la main.

Cinq pôles de métier, 33 étapes, 20 artisans … … 70 heures après la prise de mesure, le costume revient dans les salons, pour un ultime essayage.

Les clients ? Comme en Haute Couture, ils sont d’une absolue discrétion. Très peu évoquent la relation privilégiée qu’ils entretiennent avec leur tailleur.

Daniel Dagah reste un passionné. Il forme des apprentis et voyage dans le monde entier. Le luxe masculin est en pleine expansion.




copyright © France 24

-


1 commentaire:

Almemory a dit…

Welcome back! We missed you.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails